Archives de Tag: poubelles

Moi et les poubelles

Par défaut

Bon ça c’est un article qui sent le glamour. Pour une fois que j’écris vous voilà servis. Mais il y a eu cette semaine différents éléments autour de ce thème qui m’ont réjouis, attristés voir scandalisés. Tour d’horizon de la vie de mes déchets.

Déjà il faut savoir qu’à la base j’essaye de produire le moins de déchet possible. Mais je suis aussi une vilaine enfant qui a grandi dans un monde de trucs jetables, et il y a des habitudes qui sont difficiles à perdre. Et encore moi j’ai des convictions écologiques, mais mon chéri pour qui l’écologie c’est un truc de hippie, je vous raconte pas le chemin qu’il y a à faire. Donc tout ça pour dire que le volume de la poubelle se réduit, mais qu’il y a encore une bonne marge de progression.

Il y a quoi dans ma poubelle noire?

Tous les restes alimentaires qui ne se mangent pas (les cosses des petits pois frais  (c’est de saison), le vert des fraises (c’est encore de saison), les coquilles d’œufs,….), car je ne fais pas de compost. Bah oui j’ai trois plantes qui se battent en truel duel sur ma terrasse, alors je suis pas prête de l’utiliser mon compost. Bon de temps en temps je garde de la verdure pour faire un petit paillage, quand même. Mais ça c’est pas grave si je le jette vous allez voir pourquoi.

Mes mouchoirs en papiers (honte sur moi), ça c’est vraiment mon gros problème, car avec mes allergies j’en consomme beaucoup, et le mouchoir en tissu ça m’irrite le nez grave. Il faut que je réitère l’expérience pour trouver le bon tissu dans ma panière à chute.

Les contenants alimentaires qui ne se recyclent pas (il y en a plus beaucoup surtout que j’achète de plus en plus de vrac, mais il y en a toujours un peu) ou les trucs qui se recyclent mais que chéri a pas mis dans la bonne poubelle ( des fois je passe derrière lui et j’en sors quelques uns).

Et puis tout ces petits trucs qui arrivent en fin vie (le stylo cassé, le tube de colle vide, le tube de dentifrice vide, les rasoirs de chéri), et dont je tends à réduire la quantité de plus en plus.

IMG_2294

Ensuite, il y a ma poubelle jaune, qui est fort bien achalandée ( bouteille d’eau gazeuse, des petits cartons, du plastique, du plastique encore du plastique (je mets tous les plastiques dedans car souvent je sais pas si ils ont recyclables ou pas… Mais comme c’est trié à l’usine, je me dit que là bas ils seront quoi en faire). Et puis il y a mon sac de verre et mon sac de papier. Enfin les jours de grand tri il y a la visite à la déchetterie (le temple de l’angoisse, vous allez voir).

Comment tout ça disparait?

Bon il y a les trucs facile, le verre et le papier, ici comme ailleurs le verre redevient verre, et le papier… de la pâte à papier? Enfin ça c’est si tenté que tu aies trouvé une colonne à verre et à papier qui soient pas bondées, ce qui est souvent le cas chez moi (ce qui est un comble quand on sait à quel point les gens ne sont pas des as du tri dans ma ville).

Le sac jaune, il part à l’usine où des gens bien plus calés que moi vont pouvoir donner une nouvelle destinée à tout ce bazar… enfin j’espère! Bon voilà un sujet qu’il faut que je creuse un peu à l’occasion.

Le sac noir il va lui arriver un truc super: il est trié aussi! Avec une super machine qui récupère tous les déchets organiques, ils font du compost chez moi! Et ce compost est distribué aux agriculteurs de la ville! Voilà qui m’a réjouis au plus haut point quand j’en ai parlé avec le monsieur de l’organisme qui gère les déchets. Par contre mes mouchoirs seront incinérés avec tout ce qui peut l’être: c’est pas super, mais c’est pas encore le pire.

Le pire c’est la déchetterie: ils ont eu la bonne (?) idée de mettre des petits panneaux explicatifs pour nous expliquer le destin de chacune des bennes. Le bois devient de l’aggloméré (ça c’est chouette), mais la benne des « encombrants », accrochez vous bien, elle a son contenu qui est enfouit! Enfouit! Donc cette benne qui regroupe le pire merdier du monde, elle est même pas un peu triée. On balance tout, une grosse pelle de terre et roule ma poule! Cette semaine j’ai vu un canapé dans cette benne, même pas cassé, juste défraichi. Dans une ressourcerie, il aurait été retapé et il aurait eu une nouvelle vie.  Bref je suis dégoutée de cette benne des « encombrants », et je ne veux plus avoir à y jeter des choses.

Ça veut dire que plus que jamais, avant d’acheter, je vais réfléchir encore et encore aux destins de tout ces objets. Parce que avant de faire le bonheur des archéologues du futur, tout ces déchets enfouis vont polluer le sol et tuer la faune et la flore (vive le plastique, la colle, la peinture, et tous ces autres trucs chimiques qu’on retrouve partout)

Publicités