DIY- Un carnet 100% recyclé

Par défaut

 

Il y a peu, j’ai eu besoin d’un petit carnet, mais pas question d’en acheter un alors que j’ai plein de bric-à- brac chez moi pour un confectionner un. Je n’en pas fait de photo pour les différentes étapes (comme d’hab’ j’y ai pensé alors que j’avais tout fini), mais c’est vraiment simplissime.

 

IMG_7332

 

Il faut :
des feuilles de brouillons A4 (anciennes factures ou autres papiers utilisés sur une seule face)
des feuilles imprimées avec un visuel qui te plaît (photos dans un magazine ou autre mais de la récup’ sinon c’est pas du recyclage)
du fil à coudre
une aiguille un peu grosse
de la colle
un cutter
une règle
en bonus : si tu as ça qui traîne chez toi, un papier un peu fort type canson

 

Première étape : l’intérieur du carnet

Pour faire les feuillés à l’intérieur du carnet, il va falloir plier et coller les feuilles de brouillon. On plie en deux les feuilles de brouillon, face imprimée à l’intérieur, pour obtenir un format A5. Il faut bien, bien écrasé la pliure (avec une règle par exemple). Puis on plie encore pour obtenir un A6. Idem pour la nouvelle pliure. Ensuite on déplie la feuille, on met un peu de colle sur les bords de la feuille, coté imprimée, et on replie en deux, en prenant bien soin de lisser pour éviter que la feuille gondole. Une fois que toutes les feuilles sont collées en format A5, on les replie en format A6, mais sans coller cette fois-ci. On prend bien soin de bien écraser notre pliage, et on stocke nos petits feuillés dans un gros livre bien lourd (comme un dictionnaire par exemple).

 

Deuxième étape : la couverture

Deux possibilités selon les matériaux. Pour la version avec le canson, on coupe un morceau en format A5 (on peut utiliser un des feuillés préparé pour l’intérieur du carnet comme gabarit), puis on le plie en deux pour avoir un A6 (toujours en écrasant bien la pliure). Moi j’ai utilisé cette option, car il me restait du canson coloré gardé précieusement depuis mes années collège. Sans le canson, on prépare une feuille de brouillon selon le même procédé que pour l’intérieur du carnet. Une fois qu’on a notre support, on peut le décorer en collant de jolis visuels dessus (moi j’ai utilisé un petit bout d’un poster représentant la Terre du milieu que mon chat avait consciencieusement déchiré alors qu’il était accroché au mur… Note que mon chat a aussi grignoté un des angles de mon Seigneur des Anneaux… Je crois qu’il a un problème avec Tolkien).

 

Troisième étape : l’assemblage

On commence par l’assemblage des feuillés intérieurs. Pour cela il faut les emboîter les uns dans les autres afin de constituer un petit livret. Le long de la pliure, on perce régulièrement des trous espacés de 1cm environ (c’est plus facile de faire de l’intérieur du livret vers l’extérieur). Puis avec le fil on assemble au point avant (jette un œil ici pour voir ce que c’est), du haut vers le bas, puis du bas vers le haut, sans changer de fil. Au final les deux coutures se croisent créant un ensemble très solide. On finit la couture avec un nœud, le plus discret possible. Le livret assemblé, on peut égaliser les bords avec le cutter et la règle.
Ensuite on ajoute la couverture, que l’on assemble avec le livret de nouveau avec le fil et l’aiguille. Pas besoin de faire la couture sur toute la hauteur. On utilise un intervalle de 1cm à 1/3 de la hauteur, et un autre à 2/3 de la hauteur. Et voilà c’est terminé !
Voilà j’espère que mes explications sont claires même si elles ne sont pas illustrées. N’hésitez pas à me demander plus de détails si besoin est !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s