Pour 2014, un monstre au fond de mon sac….

Par défaut

Bon je vous avez promis un article sur mes premières expériences de feutrage, le voici! Avec un peu de retard, certes, mais comme dit l’adage: tout vient à point à qui sait attendre.

Alors, le feutrage qu’est-ce que c’est? C’est une technique qui consiste à amalgamer des fibres animales (généralement de la laine de mouton) en les maltraitant quelque peu: choc thermique et surtout frottement. Un peu le même principe que quand les petits cheveux sur la nuque se transforment en dread d’eux-même, mais en beaucoup plus violent. Ou quand tu laves ton pull à 60° avec un essorage de ouf (et après tu pleures). Sauf que là c’est toi qui le veux et qui gère. La laine en prend donc un coup et ne sera pas des plus douces après: inutile donc de choisir des fibres de superbe qualité, surtout si tu ne fais pas un vêtement et que c’est un premier essai.

Moi j’ai donc sélectionné un ensemble de fibres colorés (bordeaux, jaune moutarde et marron, vive l’effet 70’s!), pris une grande casserole d’eau chaude, ma planche à découper, un bloc de savon (type savon de Marseille) et une serviette. J’ai fait ça de manière un peu empirique, même si j’avais déjà vu quelques vidéos. La théorie est archi-simple: on dispose la serviette sur un support plat (en l’occurrence ma planche à découper, car j’ai voulu faire ça dans le canap’ devant un bon film, mais sur une table ça va très bien aussi), on superpose sur une moitié de la serviette des mèches de laine en les croisant, on humidifie à l’eau chaude, on frotte un peu le savon sur les mèches mouillées, on replie la moitié de la serviette sur les mèches, et on roule la serviette. Ensuite on maltraite, le plus efficace étant de rouler la serviette un peu comme un rouleau à pâtisserie.

Sauf que à la pratique il s’avère que c’est très looooong!! Du coup j’avais vraiment bien fait de me caler devant un film. Quand les mèches de laine sont relativement bien agglomérées, on fait les finitions en frottant la laine à la main, jusqu’à ce que ça tienne bien. Et puis on frotte, on triture, un peu comme si on faisait une lessive à la la main, le tout avec de l’eau chaude et du savon. Et enfin, après tant d’effort, c’est feutré! Après il ne reste plus qu’à faire quelque chose du petit carré de feutre obtenu: moi j’ai fait une couverture pour mon agenda. J’ai enlevé la couverture plastique qu’il avait dessus, je n’ai gardé que l’élastique, le range-crayon et le crayon. Trois coup de ciseau, deux aiguillées pour assembler les rabats, on remet l’élastique et le range-crayon et c’est réglé!

Au final j’ai un agenda unique, qui me fais vaguement penser au Monstrueux livre des monstres dans Harry potter, les dents en moins!

 

IMG_6778

 

IMG_6780

 

IMG_6786

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s