Tambouille à tif et autres considérations capillaires – Part 2

Par défaut

Après 15 jours d’absence, me revoilà pour la suite de mes tests ( Part 1 ici et j’ai rectifié mon avis sur certains produits, n’hésitez pas à y rejeter un œil). Au programme dans cet article: des poudres lavantes, des masques maison et de nouvelles bonnes habitudes.

 

Laver en douceur

-> La poudre de Jujubier (ou poudre de sidr), que j’ai préparée avec un hydrolat afin d’obtenir une pâte. Bonne surprise la poudre ultra-fine et légère ne devient pas une pâte mais une mousse onctueuse (comme la mousse au chocolat, pas comme la mousse coiffante!), qui est du coup très facile à répartir sur le crâne.

IMG_6730

Les +: la texture de la préparation, la facilité à répartir, la composition totalement naturelle, du volume, un cuir chevelu qui n’est pas agressé.

Les -: il faut préparer son mélange avant chaque shampoing, effet nettoyant présent mais pas exceptionnel, assez cher comparé aux autres poudres lavantes.

 

-> Le Rhassoul, argile marocain de l’Atlas, présenté en poudre et préparé là aussi avec un hydrolat pour en faire une pâte. La poudre est très fine, la pâte lavante est donc très homogène et facile à répartir (plus que le shikakai).

IMG_6726

Les +: Composition totalement naturelle, des cheveux parfaitement propres et très très très doux (c’est assez bluffant autant de douceur), effet gainant du cheveux (pas de frisotis), du volume, un cuir chevelu qui n’est pas agressé, facilité et rapidité d’utilisation.

Les -: à part le fait de devoir préparer son mélange avant chaque shampoing, je n’en vois pas.

 

 

Soigner avant le shampoing

Dans un article de l’excellent blog de Mini (une véritable mine d’or, allez vite le lire si vous ne le connaissez pas), la part des choses est faite entre hydratation et la nutrition ainsi que les différents produits qui permettent de mettre l’accent sur l’une ou l’autre vertu. Du coup, plutôt que de me créer un soin avant shampoing définitif (comme je voulais le faire il n’y a pas si longtemps), je garde cette page dans mes favoris et je vais piocher dans mon frigo et ma cuisine différents ingrédients pour me faire un soin selon les besoins du moment. C’est ludique mais il faut obligatoirement du temps devant soi. En ce moment j’en ai un peu, ça risque d’être plus compliqué quand je serai sur la route pour le boulot. Je pense qu’à ce moment là je me tournerai vers un masque avant shampoing du commerce et j’espère en trouver un avec le moins de cochonnerie possible dedans.

En attendant, outre le contenu de mon frigo, j’ai essayé récemment le beurre de mangue d’Aromazone pour mes soins. Facile d’utilisation (un petit coup de micro onde pour faire fondre la quantité prélevée), un toucher très agréable, pas d’odeur, pour l’instant je n’ai rien à lui reprocher. Cependant comme je lui ai toujours adjoint d’autre produit difficile de dire si il est très efficace ou pas. Dans tous les cas cela reste du gras, et c’est toujours bon a prendre.

IMG_6719

Dernier masque en date: des huiles, du beurre de mangue, de l’infusion de camomille, du sirop d’agave, du curcuma, de la garance et de la poudre de sidr…

 

 

Les bonnes habitudes

Dans ce domaine j’avais une sacré marge de progression puisque je faisais à peu près tout ce qu’il ne fallait pas faire! La aussi c’est le blog de Mini qui a été un très bon guide pour prendre les bons réflexes… Maintenant je me brosse les cheveux régulièrement (et pas juste avant le shampoing pour démêler) et surtout je lave systématiquement ma brosse à cheveux après chaque brossage. J’essaye d’apporter aussi un minimum de soin quotidien: hydratation le soir avec de l’eau florale sur les longueur avant de les tresser pour dormir, nutrition le jour avec un peu d’huile sur les pointes et longueurs.

Par contre impossible d’abandonner mon sèche cheveux: je me lave les cheveux le matin, donc si je dois sortir de chez moi après, il faut au moins que je sèche au niveau du crâne sous peine d’attraper la crève.  Je le fais donc en puissance et chaleur minimum, le plus loin possible et j’évite les longueurs.

Autre soucis, j’ai les pointes bien fourchues, et pour bien faire les choses il faudrait couper toutes les parties abimées… je ne peux m’y résoudre, mes cheveux poussant très lentement, ça serait repousser encore mon projet des cheveux en bas du dos (j’en suis à la moitié actuellement)… Du coup je vais compenser en coupant quelques millimètres tous les mois, et espérer que mes nouvelles routines capillaires évitent que le phénomène s’accentue.

 

 

Le bilan

Dans tous les produits que j’ai testé, certains m’ont vraiment enthousiasmée, d’autres ce sont révélés franchement galères, ou pas du tout adaptés à mon mode de vie. En effet j’aime les produits simples et faciles d’usage, limitant mon temps passé dans la salle de bain. Donc la tambouille oui mais pas pendant des heures. Pour le soin avant shampoing, je vais dans un premier temps continuer mes recettes maison, mais dès janvier j’envisage de me tourner vers des produits du commerce, bien plus rapide et pratique à utiliser. Pour le shampoing par contre je vais continuer avec le rhassoul et le shikakai ( préparés avec un hydrolat de camomille) qui m’ont complétement convaincue. Je garde mon shampoing solide maison pour le grand lavage après le henné, henné qui aura lieu une fois par mois. Au quotidien je continue aussi avec mon mélange d’hydrolat (le même que pour mon visage) et mon mélange d’huile comme je l’ai expliqué plus haut.

Au final, si je ne devais retenir qu’une chose de ces expériences, c’est les poudres lavantes: les filles n’hésitez plus, c’est vraiment efficace, peu cher, et tellement doux pour le cuir chevelu! Une révélation!

 

Publicités

"

  1. Tu peux aussi mélanger tes poudres entre elles pour le nettoyage. J’ai fait ça avec le shikakaï et le kapoor moi, le combo fonctionne vraiment bien. Après, faut trouver ZE dosage pour tes cheveux. 🙂

    Et je plussoie ton idée de couper tes fourches, c’est ultra nécessaire parce que sinon, elles vont remonter et saper tous tes efforts et tes soins. Mieux vaut couper pour les renforcer, ils n’en pousseront que plus vite. Et pour aider à la pousse, il existe mille et un trucs (huile de ricin, Kapoor kachli justement, l’HE de bay St Thomas, etc. )

    Bisous!

    • Pour le nettoyage je suis ultra fan du rhassoul c’est exactement ce qui convient à mes cheveux. Je garde le shikakai une fois de temps en temps car il a un coté un peu gommant que j’apprécie… Et je sais que je dois les couper, mais mon dieu que c’est dur, j’en ai pas envie. Je me laisse encore un peu de temps pour me faire à cette idée (me suis déjà coupé 4 cm le mois dernier, exploit!). Par contre pour accélérer la pousse j’ai déjà essayer plein de truc mais rien y fait! Ils poussent pas vite, c’est la vie!

      • Tu peux utiliser le shikakaï dans des masques aussi, les effets seront aussi bons!
        Moi aussi ils poussent lentement (moins d’un cm par mois) mais je continue d’essayer des soins, faut pas perdre espoir! \o/

  2. Pingback: Tambouille à tifs et autres considérations capillaires- Part 3 | Amo et odi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s