Tambouille à tif et autres considérations capillaires – Part 1

Par défaut

On a toute nos marottes et nos obsessions beauté. Moi ma lubie, c’est ma crinière. Faut dire qu’elle est fragile et qu’elle nécessite toute mon attention: pointes qui fourchent, longueurs sèches, cuir chevelu qui s’irrite et en plus je la faire pousser (beaucoup). Du coup je suis constamment en train de chercher des idées, des produits qui vont améliorer la situation. Depuis 6 mois c’est la révolution dans ma salle de bain et j’ai complétement renouvelé mes soins. Avec cet article, je vous propose de faire un petit tour des recettes et produits que j’ai essayé, avec plus ou moins de succès. Attention article fleuve en perspective!

Il y a 6 mois, mes cheveux fréquentaient assidument les produits LUSH, pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Soins avant-shampoing Marilyn et H’suan, shampoing solide Karma, après shampoing solide Jungle, et soin R&B: ma crinière sent incroyablement bon, mais les SLS sont en train de tuer mon cuir chevelu. Il a fallu changer, et le premier a tirer sa révérence sera Karma. Mais hors de question de revenir au shampoing liquide… Je découvre Aromazone, je décide de créer et de tester. Voici le bilan de mes expérimentations:

Laver en douceur:

-> L’ennemi numéro 1 de mon cuir chevelu c’est les SLS, agent lavant et moussant mais terriblement irritant. Je me suis donc concocter une petite recette pour fabriquer un shampoing solide sans ces cochonneries. Et comme je suis une fille sympa, je vous la livre ici. Il vous faut 90g de SCS (sodium coco sulfate), 10 ml d’HV (huile végétale), 14ml d’eau (eau minérale ou hydrolat), 5 g de poudre, 6ml d’agents capillaires. Au bain-marie, faire fondre le SCS avec l’huile et l’eau jusqu’à obtenir une pâte. Ajouter le reste des ingrédients, bien mélanger, placer dans des moules et laisser sécher plusieurs jours. Simplisme et totalement personnalisable selon vos besoins, bien qu’en réalité, le SCS seul suffirait à laver les cheveux, le reste c’est du bonus (par exemple mes bonus lors de ma dernière réalisation sont l’huile de ricin et de chanvre, l’hydrolat de lavande, la poudre d’avoine, les protéines de riz et la provitamine B, et même quelques gouttes d’HE d’orange pour l’odeur).

Les + : solide donc parfait pour le transport, lave très bien (idéal après un henné par exemple, toujours un peu galère à enlever) , mousse très bien, facile et rapide à réaliser, économique (la quantité préparée dans la recette m’ a suffit pour 4/5 mois, à raison d’un shampoing tout les 3 jours)

Les -: Du SCS, certes moins agressif que les SLS, mais ça reste des sulfates quand même, donc pas le top.

IMG_6695

SCS, huile et hydrolat au début du processus de fonte

IMG_6701

Une fois tous les ingrédients bien mélangés, avant la mise en moule

IMG_6707

Prêt pour le séchage!

-> Autre alternative testée, le shampoing solide saponifié à froid, donc sans sulfate dedans. J’ai essayé celui d’Aroma’plantes, mais ça n’ a pas été une grande réussite. Cela-dit d’autres marques sont peut être plus efficace. Par ailleurs j’ai lu sur internet qu’il est fortement recommandé de faire un rinçage à l’eau vinaigrée quand on se lave avec ce type de savon, ce que je n’ai pas fait.

Les +: Un prix raisonnable, prêt à l’emploi, une compo nickel

Les – : Très gras, les cheveux ne sont pas lavés.

Edit: parce qu’il faut toujours donner un deuxième chance, j’ai refais une tentative avec ce shampoing. Et là, révélation, j’ai eu un résultat nickel! Une belle mousse, des cheveux bien propre, bref ce que l’on attend d’un shampoing. J’avais de plus les cheveux très sales (précédent shampoing à l’argile -> voir mon avis plus bas), et c’est d’ailleurs peut-être ça le secret, utiliser ce shampoing quand les cheveux sont bien cracra, sinon c’est moins efficace. A noter quand même un coté un peu asséchant (j’avais pas protégé mes pointes et longueurs, du coup elles crissaient un peu après le shampoing). Coté racines par contre c’est le top, j’ai fais le shampoing à J1, aujourd’hui c’est J3 et j’ai les cheveux toujours aussi propres et légers (alors qu’en général J3 ça commence à être cracra, et à J4 je lave). Si j’arrive à laver à J5 ou J6 ça sera vraiment le top!!!

-> On continue sur la lancée avec le Shikakai. Totalement naturelle, c’est une écorce réduite en poudre. Personnellement je l’utilise avec un hydrolat pour former une pâte que je vais répartir de façon homogène sur tout mon crâne (une fois les cheveux mouillés). Je laisse poser le temps de me laver le visage et le corps, j’émulsionne, je masse et je rince. La poudre absorbe le gras au niveau des racines, sans excès, et sans décaper car il n’y a pas de tensioactifs dans la préparation. C’est à l’heure actuelle mon produit de lavage préféré.

Les + : Composition totalement naturelle, des cheveux parfaitement propres et très doux, effet gainant du cheveux (pas de frisotis), du volume, un cuir chevelu qui n’est pas agressé ni dégraissé (du coup il va produire à terme moins de sébum), effet légèrement exfoliant en massage.

Les – : il faut préparer la pâte avant chaque lavage (mais ça prend une minute à peine quand on est rodé), il faut une petite semaine pour que la production de sébum se régule au niveau du cuir chevelu.

-> Enfin nettoyage à l’argile montmorillonite, préparé et utilisé de la même façon que le Shikakai.

Les + : les mêmes que pour le Shikakai, en version un peu plus asséchante (avec une autre argile, l’effet serait peut être moins marqué), et sans l’effet exfoliant. Moins cher que le Shikakai

Les – : les mêmes que pour le Shikakai. Edit: Après un nouvel essai j’ai remarqué aussi que l’argile se rince moins bien et forme autour du cheveux et du sébum une sorte de « gaine » qui va donné un peu le même effet qu’un shampoing sec, et la sensation de ne pas avoir bien lavé les cheveux (par contre ça créée du volume). D’ailleurs il a fallu très vite que je fasse un nouveau lavage derrière, à J3.

IMG_6682

Petite tambouille d’argile boostée aux actifs capillaires

Soigner avant et après le shampoing:

J’en ai déjà parler rapidement dans d’autres articles, c’est le henné (neutre, blond ou d’Egypte) qui a toutes mes faveurs. Mais le gros point noir du henné, c’est son (trop?) fort pouvoir asséchant sur mes cheveux. Alors outre la version habituelle pour le préparer (avec de l’eau chaude principalement), j’ai testé d’autres approches pour ce produit.

-> Le henné « gloss », préparé sans une goutte d’eau, je l’ai délayé avec de l’huile et une noisette de H’suan qu’il me restait. Je mets beaucoup moins de henné que dans la version classique (avec de l’eau), car j’étire beaucoup la préparation dans les cheveux avec un peigne (pas d’effet « plâtre épais »)

Les + : On combine l’effet du bain d’huile et du henné, c’est donc ni trop gras, ni trop asséchant. Économique et facile à répartir.

Les – : En cas de henné colorant, la couleur accroche assez mal à cause de l’huile.

-> Le soin avant-shampoing renforcé au henné, se fait très simplement en ajoutant un peu de henné dans votre masque habituel (chez moi, une fois de plus, H’suan). Là aussi j’étire au peigne.

Les + : Rapide, efficace, facile à rincer

Les – : Faiblement colorant, un peu galère à repartir.

-> En plus des soins aux hennés, j’utilise un mélange d’huile boosté aux protéines de riz et à la provitamine B5, soit en bain d’huile, soit en soin de finition pour nourrir les pointes.

IMG_6688

L’or liquide!

Voilà pour la première partie de mes tests. Une commande Aromazone est en cours, avec de nouvelles poudres à laver, et de quoi faire un soin avant shampoing maison, pour remplacer H’suan. D’ici quelques temps vous aurez donc droit à d’autres tests et recettes! En attendant si vous avez des questions et si vous voulez des précisions, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça!

Publicités

"

  1. Pingback: Tambouille à tif et autres considérations capillaires – Part 2 | Amo et odi

  2. Pingback: Tambouille à tifs et autres considérations capillaires- Part 3 | Amo et odi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s